Ariane

Ariane

Naissance d’Ariane

Quand créer nous ramène à nous-même, nous plonge dans le noir de notre propre histoire. Mouvement épuré de toute volonté égotique, dénudé, vulnérable.

“Dansez, sinon nous sommes perdus” Pina Bausch

Danser pour donner sens, pour maintenir l’équilibre entre les énergie de création et de destruction latentes, actives et persistantes.

Entrer dans le labyrinthe de nos vies, terrifiant et merveilleux. Et suivre le fil d’Ariane, le fil de nos âmes sorcières assoiffées de vie, d’amour et de liberté.

Ariane, nouvelle pièce de la Compagnie Poiesis, chorégraphiée par Delphine Guillaume

Playmobils

Playmobils

Enfance tardive

Il était une fois sur la plage.. des enfants, et des playmobils.

Grand classique de tous les temps, ces objets mythiques ont le pouvoir de remonter le temps.

Au contact de leur peau lisse et familière, l’enfant somnolant, engoncé dans son costume d’adulte se libère.

Esprit chafouin, regard espiègle. Euphorie en plein air.
Douceur salée et cruelle enfance passée.

Gilets jaunes 2018

Gilets jaunes 2018

Une parole vite étouffée

Sans tarder, sans attendre la fin des festivités, les murs ont retrouvé leur apparente virginité.

Ces murs, témoins de l’Histoire, de tant d’histoires.
S’ils pouvaient parler..

Combien de mots effacés, combien de hontes enterrées, combien de vies balayées.

Presque sauvage

Presque sauvage

Sur les rives de l’hérault

Juste avant le départ, bascule.
Espace enchanté. Ils se sont fait happer.

Défendre le territoire. Tailler ses armes. Raviver le feu.
Décorer son antre.

Une communauté d’enfants saisis par l’évidence.

Naturellement, ils trouvent leurs marques. Naturellement, ils s’organisent.

Naturellement, ils se posent là dans ce lieu inhabité, aux innombrables mémoires.

Herbe Feuille Ronce

Herbe Feuille Ronce

Attendre là

Plus près. Plus près encore.

Sentir l’odeur de la terre humide.
Entendre le frémissement des herbes ondulantes.

Attendre encore un peu.

Le temps de se mettre d’accord,
de vibrer au diapason.

Au bout des doigts, un autre regard, une autre dimension,
une autre Terre.

Au bout des doigts, peut-être un autre moi.

Intérieurs La Havane

Intérieurs La Havane

Éclat du vide, quotidien

Dépouillement. Espace vide, vidé, épuré.

Grâce et dénuement. Grâce du dénuement. Douleur du manque.
Acceptation.

Des espaces vides et un temps qui s’étire, engourdi dans l’attente.

Attendre que l’eau vienne. Attendre que la pluie cesse. Trier longuement le riz. Attendre que l’électricité circule.

Attendre que le vide se remplisse.

N’avoir rien, ne rien posséder. Ne rien pouvoir. Seulement être.

Être créatif. Être joyeux ou triste. Être vivant. Sans apparat.
Sans avoir, être.

Pin It on Pinterest